L’Observatoire Marocain des Prisons « OMP » face à la pandémie COVID-19

Après l’Asie et l’Europe, les pays de l’Afrique, dont le Maroc, font face à la pandémie du Coronavirus qui se propage à grande vitesse. Au Maroc, à l’instar d’autres pays de la région, les autorités, ainsi que les institutions nationales, internationales, publiques et privées, ont d’ores et déjà adopté des mesures exceptionnelles afin de minimiser la propagation du virus.

L’Observatoire Marocain des Prisons « OMP », conformément à sa mission de protéger et promouvoir les droits des détenu(e)s, rappelle l’importance de prendre des dispositions spéciales et urgentes afin de protéger les populations carcérales de la contagion au COVID-19, considérant la haute vulnérabilité de ces dernières de par leur confinement et leur promiscuité, aggravée par la carence criante d’infrastructures et de personnels soignants dans les établissements pénitentiaires.

A cet égard et en plus des dispositions déjà mises en place par la DGAPR, l’OMP recommande à l’administration pénitentiaire de :

  • Mettre à disposition des détenu-e-s les produits désinfectants et d’hygiène recommandés, de réduire le nombre de détenus par cellule et de veiller à la désinfection des locaux.

Aux autorités judiciaires, l’OMP recommande de prendre des mesures urgentes afin de :

  • Libérer avant l’expiration de leurs peines, les détenu-e-s devant sortir courant mars 2020 ;
  • Libérer les mineurs en attente de leurs procès ;
  • Libérer les personnes âgées de plus de 65 ans ;
  • Libérer des prisonniers d’opinion et les militants pacifiques, réduire le nombre de prévenus et ainsi diminuer la surpopulation carcérale ;
  • Que la Présidence du Ministère Public reporte le renvoi des accusés arrêtés en cours de jugement devant les tribunaux et reporte leurs procès à une période ultérieure, à titre de mesure préventive visant à limiter les risques de propagation du virus dans les établissements pénitentiaires.

Face à cette situation, l’Observatoire Marocain des Prisons « OMP », tout en maintenant la veille et la vigilance quant aux problématiques carcérales, se voit dans l’obligation de suspendre momentanément ses activités publiques ainsi que ses activités en milieu carcéral, telles que les activités de sensibilisation en direction des détenu-e-s et leurs familles, le monitoring des conditions de détention et l’assistance juridique aux détenu-e-s, la mise en œuvre des microprojets de réinsertion portés par des organisations de la société civile, etc. Pendant cette période de restrictions, l’OMP veillera à ce que les doléances des détenu-e-s et autres questions liées au respect de leurs droits et leurs conditions de détention continuent d’être traitées.

Dans l’attente de la levée des mesures exceptionnelles, l’OMP appelle ses membres, partenaires et bénéficiaires, à adopter des comportements responsables et à respecter les mesures et consignes de sécurité afin de contribuer à l’effort citoyen de réduction des risques de transmission du virus.

Bureau Exécutif de l’OMP

Casablanca, 17/03/2020